Forum « Pour l’abord clinique de l’autisme » (2012) : le DVD

À propos du Forum Pour l’abord clinique de l’autisme tenu le 12 avril 2012 à Marseille.

Par Patrick Roux.

Le rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS), publié le 8 mars 2012, avait renouvelé son avis en faveur de l’approche comportementaliste. En s’appuyant sur l’impératif de standardisation des méthodes, la HAS avançait que « l’absence de données sur leur efficacité et la divergence des avis exprimés ne permettent pas de conclure à la pertinence des interventions fondées sur les approches psychanalytiques ni sur la psychothérapie institutionnelle ». La formulation était contournée mais son vrai visage se dévoilait dans la proposition de loi Fasquelle réclamant sans vergogne « l’arrêt des pratiques psychanalytiques dans l’accompagnement des autistes ».

Dans ce climat d’incertitude et d’hostilité, il nous paraissait crucial d’ouvrir un débat démocratique, public. L’ACF Méditerranée-Alpes-Provence, la Section clinique d’Aix-Marseille, le CPCT Marseille, le CEREDA ont répliqué en organisant un Forum-conférence de presse à Marseille.

jaquette-dvd-forum

Des psychanalystes et cliniciens d’orientation lacanienne de la région ont témoigné de leur pratique et ont dégagé les enjeux cliniques et éthiques fondamentaux de cette controverse. Au-delà de la psychanalyse, les choix économiques et politiques à poser concernant l’autisme, engagent l’avenir de la psychiatrie du XXIe siècle et, plus largement, la place faite au singulier dans la cité.

Des collègues psychiatres, psychologues cliniciens et des psychanalystes membres de l’ECF y intervenaient mais aussi – particularité – des mères d’enfants et d’adolescents autistes. Interrogées par Hervé Castanet, elles ont pris position dans le débat et témoigné publiquement de leur satisfaction quant à l’accueil et la prise en charge qu’elles avaient trouvé dans nos structures.

Cette matinée a été enregistrée par vidéo et compilée en DVD (voir le détail sur la pochette ci-dessus).
On peut se le procurer en écrivant ici.

P. R.