« Autisme : numérique et robotique » en colloque à Rennes 2

« Autisme : numérique et robotique. Quel partenaire privilégié au 21e siècle? » C’est le thème du colloque international interdisciplinaire qui se tient à l’université Rennes 2 les 7 et 8 novembre 2019. Onze ateliers simultanés et cinq plénières permettront de centrer les travaux sur l’étude très contemporaine de l’usage du numérique et autres objets technologiques dans le champ de la santé mentale, et particulièrement l’arrivée toute récente de la robotique, pour le traitement de l’autisme. Un rendez-vous exceptionnel organisé par le laboratoire (E.A.4050) multi-sites « Recherches en psychopathologie, nouveaux symptômes et lien social » et le Groupe de Recherches en psychopathologie et clinique psychanalytiques sur l’Autisme (GRA), sous la direction scientifique de Myriam Chérel.

Infos pratiques
Jeudi 7 et vendredi 8 novembre 2019
Université Rennes 2
Campus Villejean
Amphithéâtres B8 et L3
Sur inscription.
Pour découvrir l’argument et la présentation détaillée sur le site de l’université Rennes 2 : cliquer ici.
Pour voir les modalités d’inscription et s’inscrire en ligne, cliquer là.

Ce colloque international interdisciplinaire de psychopathologie et clinique psychanalytique ouvert aux apports d’autres disciplines (Information-communication, ingénierie du numérique, anthropologie, sociologie, philosophie, médecine, psychiatrie, droit, sciences de l’éducation) analysera cette nouvelle montée en puissance de la robotique dans les champs de la santé mentale et de l’éducation auprès des autistes, tant son contexte d’émergence (la cybernétique et l’intelligence artificielle) et la logique du discours en jeu (qui promeut pour son plus grand profit, la marchandisation du traitement de l’autisme), que ses soubassements théoriques et conceptions de l’autisme.
Si la plupart des autistes témoignent de l’appui fondamental qu’a été pour eux…
Lire la suite de l’argument

Avec la participation de nombreux invités parmi lesquels  Marie-Hélène Brousse, Eric Laurent, Daniel Tammet, Jean-Claude Maleval, François Sauvagnat, Michel Grollier…

Les ateliers simultanés
1. L’ordinateur pour se repérer dans le monde
2. Capture numérique
3. Devant l’objectif
4. La lettre numérique
5. Des ateliers multimédias au(x) partenaire(s)
6. Du mimétisme virtuel à la création
7. Outils communs et usages singuliers
8. Un écran pour dire
9. Corps machine
10. Se brancher pour se séparer
11. Recherche d’explorations interdisciplinaires sur le déploiement attentionnel par les affinités électives

Les plénières
1. Numérique, robotique et santé mentale
2. De la langue numérique à l’écrit
3. Usages du numérique en institution
4. Transfert et partenaire au 21e siècle
5. Ethique du sujet et actualité des sciences

Comité Scientifique : Myriam Chérel (Maître de conférence – Université Rennes 2), Professeur Michel Grollier (Université Rennes 2), Professeur Pascal Plantard (Anthropologue – Université Rennes 2), Professeur François Sauvagnat (Université Rennes 2), Professeure Silvia Elena Tendlarz (Université de Buenos Aieres – Argentine), Professeur Sergio Laïa (Université Fumec de Belo Horizonte – Brésil), Docteur Véronique Voruz (Droit, University of Leicester – Angleterre), Professeur Philippe Fouchet (Université Libre de Bruxelles – Belgique), Damien Guyonnet (Maître de conférence – Université Paris 8), Jessica Choukroun-Schenowitz, (Maître de Conférences – Université Nice Sophia Antipolis), PD Dr. Ariane Giaccobino (Médecin, Hôpitaux Universitaires de Genève – Suisse), Christiane Alberti (Maître de conférence – Université Paris 8, Directrice du CERA, Centre de recherches Autisme de Paris), Professeur François Ansermet (Membre du CCNE – Université de Lausanne et de Genève – Suisse)

Comité d’Organisation :  Myriam Chérel (MCU), Michel Grollier (Pr.), Isabelle Le Berre (Assistante recherche clinique – Psychologue clinicienne), Quentin Dumoulin (Doctorant contractuel – Psychologue clinicien), Noémie Jan (Chargée d’enseignement – Psychologue clinicienne), Elise Etchamendy (Stagiaire recherche clinique), la cellule recherche de l’UFR Sciences Humaines et les membres du GRA.